Vous êtes ici : Nouvelles 2012

LA POLICE CONTRE THEODORAKIS ET GLEZOS






Theodorakis Syntagma 12.2.




Athènes, envoyé spécial, Fabien Perrier

Malgré les défections d'une quarantaine de députés des partis de la coalition gouvernementale, le nouveau plan d'austérité imposé à la Grèce par l'Union européenne et le Fonds monétaire international a été adopté par le parlement. Dans la rue, les manifestations sévèrement réprimées ont fait au moins 50 blessés à Athènes et de nombreux immeubles en feu.

Deux figures historiques de la Grèce contemporaine, Manolis Glezos et Mikis Theodorakis, présents dans la manifestation, ont reçu de fortes doses de gaz lacrymogène.

Dàbut d'un article dans L'Humanité


UN TEXTE EN ESPAGNOL:

... Según consigna la prensa internacional, los incidentes estallaron cuando el cantante de 86 años Mikis Theodorakis -uno de los convocantes de la protesta junto con los sindicatos- pidió a la policía que le permitieran subir a las escaleras del Parlamento para dirigirse a las masas. Los efectivos arrojaron gases lacrimógenos, "sin que mediase provocación", explicaron a Efe testigos presenciales.

Un amigo del cantante denunció, en declaraciones a una radio local, que se trató de "un intento de asesinato" y que la policía disparó el gas hacia Theodorakis....

Laterca com