Vous êtes ici : Nouvelles 2009

À GALATA: LA MAISON DE MIKIS THEODORAKIS A OUVERT SES PORTES






La maison parentale de Mikis Theodorakis a été ouverte à Galata (Crète) par la Mairie de Nea Kydonia,… mais seulement pour deux jours. A l'occasion du 84e anniversaire ans de notre grand compositeur, la Mairie et l'Association "Les Amis de Mikis Theodorakis" ont accueilli des centaines des visiteurs qui ont voulu se retrouver à l'intérieur de la maison où a vécu Mikis Theodorakis, et voir son jardin sous les sons de ses mélodies.

Il y a même eu une communication téléphonique avec le grand compositeur qui a pu ainsi en pensée, se retrouver avec ses co-villageois et ses amis. Parallèlement, un avant projet d'étude de reconstruction de la maison et de sa transformation en un espace-musée a été présenté.

Le président de l'association "Les Amis de Mikis Theodorakis", M. Giorgos Agorastakis, parlant à "Haniotika Nea", a souligné que "l'avant projet d'étude a été élaboré par les architectes connus Suzana et Dimitri Antonakaki et Kostas Mavrakakis, qui après avoir discuté avec d’importants musicologues, ont formulé la proposition de faire des retouches à la maison paternelle de Mikis pour son utilisation future. La proposition qu’ils ont formulée prévoit la conservation de la maison telle qu'elle est, naturellement avec des retouches, et l'usage des ses espaces comme musée et lieu d'études et de recherches sur l'oeuvre du grand créateur-musicien. Il est proposé aussi un prolongement du côté ouest du jardin, afin de rendre la cour plus grande. Cette ajoute pourra fonctionner en tant qu'espace pour des manifestations. À l’avenir, cet espace pourra devenir un point de référence pour les questions culturelles au niveau de la Crête."

M. Agorastakis, après avoir noté que "la mairie mérite les félicitations pour avoir réussi à temps de s'assurer de l'achat de la maison" a ajouté: "Comme Mikis est le plus célèbre, le plus connu des Grecs, à l'avenir, plusieurs villes se disputeront son origine, comme pour Homère. Nous avons le devoir de sauvegarder des objets comme sa maison paternelle qui confirment que son origine est ici, non seulement physique, mais aussi spirituelle. Lui-même d'ailleurs ne cesse de répéter qu'il est Crétois."

De son côté, le maire de Nea Kydonia, M. Manolis Stamatakis, a noté que la manifestation constitue une façon originale de rendre hommage à Theodorakis et il a souligné que "notre objectif est qu'après l'ouverture de la maison de Mikis pendant deux jours (les 29 et 30 juillet) et le concert de cette année, nous puissions organiser un festival l'année prochaine: En invitant des musiciens de notre région – car nous avons eu beaucoup de demandes des gens qui voudraient participer à une telle manifestation – nous prendrons soin d'élargir les manifestations l'année prochaine, afin qu'il y ait le plus de monde possible pour y participer.

C'est un jour particulier, car la maison ouvrant ses portes, les gens peuvent voir l'avant-projet d'études qui rend l'espace plus fonctionnel et meilleur, sans beaucoup d'interventions.

La mairie a les possibilités de financer l'étude qui sera à l'ordre du jour du prochain conseil municipal. Ensuite la mairie aura l'obligation d’établir un projet de financement ou de trouver lui-même des ressources, afin que l'étude soit mise en oeuvre."

M.Stamatakis a souligne que la mairie a pris soin d'acheter la maison, malgré le fait que l'accord de la vendre à des acheteurs privés ait déjà été conclu – cela en tant qu'un devoir infime vis-à-vis du compositeur:"Il n'était pas possible de laisser cette maison passer aux mains d'un acheteur privé. Cet espace doit être public et ouvert à tout le monde".

Enfin, le maire a dit que l'idée du théâtre ouvert à Agious Apostolous – même si certains pour différentes raisons ne le veulent pas –, fait son chemin et peut-être même durant cet été encore, "nous aurons la possibilité de l'élaboration de l'étude qui le concernent. Le théâtre ouvert, la reconstruction des colonies des vacances et la possibilité de visiter la maison de Theodorakis constitueront un point de référence non seulement pour les visiteurs de notre mairie, mais de toute la Crète", a-t-il conclu.

Article de HANIOTIKA NEA 30.07.2009
Traduit et transmis par Iraklis Galanakis