Vous êtes ici : Nouvelles 2008

QUE LES INTELLECTUELS SE MOBILISENT SUR SKOPJE





Alexandre le Grand
Dans une lettre adressée au journal TA NEA, Mikis Theodorakis exprime son angoisse pour le "Skopianos" (= le problème qu’a la Grèce avec l'ex-République Yougoslave de Macédoine FYROM) et plus particulièrement les prétentions de la FYROM concernant l'existence d'une langue et d'une nation macédoniennes.








Voici le texte de Theodorakis dans son intégralité:

Je voudrais exprimer un grand étonnement qui depuis un moment me tracasse: Les gens de Skopje et certains de leurs amis américains nous ont cassé les pieds depuis pas mal d'années, en prétendant qu’ils soient les seuls Macédoniens et que leurs langue soit le macédonien, c.à.d., la langue que parlait Alexandre le Grand.

QUE SOIENT DONC MISES EN VALEUR ...

... les analyses et études scientifiques des spécialistes qui démontrent clairement la vérité de nos positions face aux monstrueux mensonges qui sont enseignés comme des vérités dans des universités étrangères, alors que plus de cent gouvernements du monde entier les ont de fait acceptés comme des vérités historiques.

Voici donc pourquoi je m’étonne: Y a-t-il jusqu'ici eu de notre côté la révélation scientifique nécessaire sur toute cette rigolade? Si oui, de quelle manière scientifique celle-ci s’est-eile faite et si non, pourquoi pas? Puisqu'il est certain que ces gens sont de purs Slaves et leur langue est purement slave.

Où sont le parlement des Hellènes, l'académie d'Athènes, les universités grecques, les historiens et les linguistes grecs, pour qu'avec des analyses scientifiques incontestables la vérité soit révélée à l'opinion publique mondiale, aux gouvernements, aux universités, aux mass médias des autres pays, comme le font justement les "Skopiens" depuis plusieurs décennies sans être mis en doute? Comment sont mises en valeur les analyses et les études scientifiques des professeurs et des spécialistes étrangers qui prouvent clairement la vérité de notre position et ridiculisent les prétentions des "Skopiens"?

Plus particulièrement dans des pays comme le Canada et l'Australie, où Skopje “fait la loi”, nos malheureux compatriotes restent à découvert, abandonnés par la Mère Patrie qui … sifflote comme si de rien n'était.

Les "Skopiens" ont rempli les grandes bibliothèques du monde de milliers de livres, de sorte que devant le fait que nous nous taisions, alors que nous devrions contester ces mythes, ils commencent eux-mêmes déjà à croire qu'ils sont les descendants directs de Philippe et de l'Olympiade. Et c'est ainsi que nous en sommes arrivés à être accusés d’être ... des conquérants de Thessalonique!

Je vous prie, faites quelque chose, car, comme vous le savez, je suis considéré comme un ... nationaliste avec, par conséquent, des préjugés, parce que je crois que c'est une grosse erreur nationale de leur faire cadeau du nom sacré de Macédoine qui, aussi bien historiquement que culturellement, nous appartient autant que ceux de Thrace, de Thessalie, d'Epire et de Crête.

Mikis Theodorakis
Trad. fr.: Héraclès Galanakis, Guy Wagner

Texte original en grec