Vous êtes ici : Nouvelles 2008

THEODORAKIS AVEC ROMANOS CHEZ SCHOTT MUSIC






Schott-Romanos


Mayence - Le compositeur grec Mikis Theodorakis, sa maison d'édition Romanos et Schott Music ont convenu avec effet immédiat d’une large coopération d'édition.

La maison d'édition Romanos qui publie presque la totalité de la création de Theodorakis confie dès à présent les travaux de fabrication, de marketing et de distribution de ses opérations d'achat et de prêt à Schott Music et à ses filiales internationales. Les deux entreprises auront à l'avenir un copyright commun sur les publications.

Dès maintenant, Schott Music est l’éditeur gérant pour tous les secteurs et pays, y compris la Grèce, ainsi que l'interlocuteur pour tous les partenaires des médias (orchestres, opéras, commerçants de partitions et clients privés). De cette façon, Schott Music s'occupe sans réserve territoriale de près de la totalité des créations de Mikis Theodorakis, la musique de ballet pour "Zorba le Grec", connue dans le monde entier incluse.

Mikis Theodorakis est considéré internationalement comme le plus céléèbre compositeur grec à succès ayant réalisé une œuvre extrêmement vaste qui comprend e. a. 1000 chansons traduites en de nombreuses langues.

La première période de sa création musicale (1940-53) englobe des chansons, des oratorios, de la musique de chambre, des ballets et des œuvres symphoniques, dont la "Première Symphonie".

La deuxième, période, dite de Paris (1954-59), pendant laquelle Theodorakis a étudié e. a. chez Olivier Messiaen, comprend de la musique de chambre, des ballets et des réalisations symphoniques. Les compositions les plus importantes de cette période sont la "Première Suite pour piano et orchestre" et le ballet "Antigone" qui a été commandé par Covent Garden en 1959.

La troisième période (1960-80) est le temps de son engagement politique et de l’orientation vers la musique populaire, surtout la chanson et le lied. Pour cette période, les oratorios "Axion Esti" et "Canto General" sont considérés comme ses œuvres marquantes.

Suit une quatrième période allant de 1981 à 1988, pendant laquelle Theodorakis a continué la composition de cycles de chansons, tout en opérant son retour à la musique symphonique. Les œuvres les plus importantes de cette époque sont la "Deuxième...", la "Troisième..." et la "Septième Symphonie", la "Passion des Sadducéens", son premier opéra, "Kostas Karyotakis" (les Métamorphoses du Dionysos) et le ballet "Zorba".

Pendant la cinquième période, à partir de 1989, Theodorakis a composé ses trois opéras (tragédies lyriques): "Médée", "Electre" et "Antigone". S'y ajoute son œuvre de théâtre musical la plus récente, l'opéra "Lysistrata".

7 mars 2008
Trad. GW