Vous êtes ici : Nouvelles 2007

05.10.2007: Karamanlis remercie Theodorakis





Theodorakis chante et aide


Le premier ministre Costas Karamanlis a envoyé jeudi une lettre au compositeur grec Mikis Theodorakis de renommée mondiale, afin de le remercier pour les concerts qu'il a organisés le week-end dernier au théâtre antique en plein air d'Hérode Atticus à Athènes, concerts dont les recettes seront destinées à soulager les gens qui ont subi des pertes cet été dans plusieurs régions de Grèce par les feux de forêts dévastateurs.

Félicitant toutes les personnes qui ont été impliquées dans l'organisation des concerts et y ont participé, Karamanlis écrit que leur action a rendu à la culture une position vitale concernant chaque aspect de l'activité publique et devenant une obligation et une impulsion fortes pour une société de citoyens actifs.

"Cher Mikis, je souhaite vous féliciter chaleureusement pour la sensibilité que vous avez toujours manifestée en des périodes de circonstances nationales difficiles. Une sensibilité qui s’été exprimée en deux concerts avec vos œuvres à Hérode Atticus samedi et dimanche passés. La discussion de la déclaration gouvernementale au parlement ne m'a pas permis d'être avec vous pendant ces deux nuits particulières qui ont uni toutes nos âmes par votre musique, illuminant tout ce qui nous unit : notre amour pour l'homme, la nature, la culture et la patrie" a indiqué Karamanlis dans sa lettre.

"Des chaleureuses félicitations sont dues à vous tous. À Lakis Lazopoulos pour son initiative et la présentation de ces deux nuits exceptionnelles. À Margarita Theodorakis (la fille de Mikis) pour sa coordination réussie de l'événement, et à tous les artistes, chanteurs et acteurs, et aux musiciens de l'Orchestre Mikis Theodorakis, qui se sont mis avec leur talent au service de nos concitoyens ayant souffert des feux dévastateurs, et également aux techniciens qui ont travaillé pour le succès des deux concerts. Avec cet acte bien à vous, vous avez rendu à la culture une position vitale concernant chaque aspect de l'activité publique et devenant une obligation et une impulsion fortes pour une société de citoyens actifs" , conclut la lettre du Premier Ministre.