Vous êtes ici : Nouvelles 2001

Echos de la presse 2001 (IV)




Pour la Journée Mondiale des Réfugiés, Dalaras chante Mikis



Reconnaissance de l'UNHCR
"Les réfugiés ont besoin de notre aide"...

Malgré le fait que ce motif devrait être pour les Grecs une pratique quotidienne, c'est à partir de cette année, tous les 20 juin que le Haut Commissariat aux Réfugiés de l'ONU - qui commémore cette année les 50 ans de sa fondation -, prendra soin de le rappeler.

Dans la série de manifestations organisées pour la Journée Mondiale des Réfugiés (Pagosmia Imera Prosfugon), avec le soutien du Ministère de la Culture, le concert donné bénévolement par Giorgos Dalaras accompagné par l'Orchestre russe OSSIPOV et la chanteuse americaine Joselyn Smith, le 23 juin au Théâtre ancien de Delphes. a une place prééminente.

"Je viens d'une famille de réfugiés, a dit Giorgos Dalaras, et je suis particulièrement ému du fait qu'avant que le Haut Commissariat ne devienne réalité, certains êtres humains se sont interessés aux réfugiés d'Asie-Mineure. Parmi ces réfugiés était ma mère et sa mère et tous ces qui sont venus de Smyrne."

Le contenu du concert sera également important pour l'artiste grec et sera concentré sur des œuvres de Mikis Theodorakis, qui au cours de cette soirée-là, sera honoré officiellement par un prix special du Haut Commissariat en tant qu'un des réfugiés les plus célèbres au niveau mondial.

Mikis Theodorakis, "le mythe de ma vie d'enfant et de tout mon parcours musical", comme a dit Giorgos Dalaras, sera au centre de l'union entre l'endroit magique du stade de Delphes, ses grandes chansons, le son riche de l'orchestre russe OSSIPOV, la voix de Dalaras et celle de Jocelyn Smith qui a à son actif plus particulièrement un disque avec des chansons de Theodorakis nouvellement arrangées.


Document établi par Héraclès Galanakis, d'après TA NEA, 15 juin 2001