Vous êtes ici : Nouvelles 2001

Echos de la presse 2001 (II)



Des milliers de Crétois ont applaudi Mikis

"Tout ce que je suis devenu, je le dois à la Crète. Cette influence est évidente dans mon œuvre. J'ai déjà dit que je suis fier d'être grec. Mais le sang crétois qui coule dans mes veines, m'a aidé à devenir doublement grec" .

Avec ces mots , Mikis Theodorakis, manifestement ému, a accepté le 11 juin 2001 au Kallimarmaron (Stade Panathinaikon), le titre de Président d'honneur de l'Union Pancrétoise, devant des dizaines des milliers de Crétois qui avaient rempli le stade pour la grande manifestation commémorant le 60e anniversaire de Machi tis kritis (La bataille de Crète).

Mikis, habillé en blanc, a été frénétiquement applaudi quand il a fait son entrée au stade. Il a pu entendre l'Orchestre Populaire de Musique "Mikis Theodorakis" sous la direction d'Andreas Pylarinos et la Chorale de la TV-ERT interpréter ses œuvres: "Pneumatikon Emvatirion", poésie de Angelos Sikelianos, avec, comme solistes, Mano Mountaki et Ioanna Forti, "Axion Esti", d'après le poème d'Odysseas Elytis, avec comme soliste, Mario Fragouli, des extraits de "Zorbas", avec Maria Soultatou et Nikos Androulakis et "Mauthausen", d'après Iacovos Kambanellis, avec Athina Karataraki, mais aussi de la musique traditionnelle avec Psarantonis Xilouris et Vassili Scoula et des récitations des textes par Maria Tzompanaki.

Etaient présents à cette manifestationce les survivants de la bataille de Crète venus du Royaume Uni, d'Australie, de Nouvelle Zelande, mais aussi Madame Dafni et Monsieur Costa Simitis, ainsi que Costa Skandalidis, secrétaire du Pasok, et d'autres personnalités.

Document établi par Héraclès Galanakis, d'après TA NEA, 12.06.01